L'assemblage et la mise en œuvre de la membrane armée

L'assemblage de la membrane armée se fait par soudure à air chaud. La membrane armée habille l’intégralité du bassin et son arrêt est toujours à l’extérieur de la zone immergée. Elle est fixée à l’extérieur du bassin sur des tôles colaminées ou profilés aluminium.

Les parois verticales

Les lés de membrane ont une dimension de 25 m x 2 m et sont installés dans le sens horizontal. Ainsi il n’y a aucune soudure verticale à l’exception des angles pour les bassins 25 m et une soudure au milieu pour les bassins de 50 m. Le recouvrement de la soudure d’angle est exécuté sur la longueur pour les bassins homologués afin de ne pas créer de surépaisseur dans la zone de recouvrement.

Pour les hauteurs de murs supérieurs à 1.90m une soudure horizontale est nécessaire.

Les zones de retournement de 0 à -0,80m sont réalisées en matière antidérapante.

Sur les parois verticales la membrane est parfaitement tendue puisqu’elle est fixée mécaniquement en bas du mur avec des rivets à expansion.

Le fond

La pose des lés sur le fond varie selon le calepinage et les assemblages lisse/antidérapant. Ils peuvent être posés dans le sens des longueurs ou des largeurs. L’objectif étant d'optimiser la matière et de minimiser le nombre de soudures.

Dans le petit bain la pose de membrane antidérapante est obligatoire jusqu'à une hauteur d'eau d'1,50m.

pose de membrane armée

Les bandes de marquage

Les bandes de marquages sont soudées sur toute leur surface pour éviter la formation de bulles d’air. Elles doivent être antidérapantes dans le petit bain et dans les zones homologuées de retournement.

Les goulottes

Les goulottes sont elles aussi étanchées par le procédé membrane armée PVC afin de garantir l’intégralité de l’étanchéité du bassin. La membrane est majoritairement collée dans les goulottes. En particulier, sa mise en forme dans les feuillures se fait par collage et soudure.

Le nez de mur de débordement

La partie antidérapante est rabattue sur le mur sur quelques centimètres. Cette double épaisseur renforce localement une zone fortement sollicitée.

 Les spécificités de mise en œuvre

L’étanchéité de chaque traversée de la membrane (aspirations, refoulements, éclairages, hublots, …) est assurée par un système de bride/contrebride et joints, dit « liner ». Ce type de pièces est standard pour la plupart des matériels du commerce.

Selon l’état des piscines une préparation plus ou moins importante du support est nécessaire. Il peut parfois être nécessaire de reprendre le support par un ragréage et de poser un feutre de protection de grammage adapté, ou encore de remplacer les équipements sans brides par des pièces à brides.